Les lieux publics sont maltraités en Cote d’Ivoire

Par défaut
Les lieux publics sont maltraités en Cote d'Ivoire

urinoire-abidjan-plateau-janvier-2012
Abidjan sent pipi, disons le tout net et sans euphémisme. De Cocody à Yopougon en passant par la commune du Plateau, centre des affaires, le constat est le même. L’odeur de pissat oblige parfois, à certains endroits, à tenir le nez entre le pouce et l’index pour ne pas souffrir le martyr de ces émanations nauséeuses qui empestent les coins et recoins même au cœur de la cité des affaires.
Pour qu’Abidjan devienne un jour une ville propre à même de rivaliser avec les grandes capitales du monde, il faut bien que des voix s’élèvent pour dénoncer des comportements qui frisent avec la sorcellerie. Au premier rang de ces pratiques à décrier, il y a le fait que les ivoiriens n’hésitent pas en pleine rue à sortir le zizi pour arroser les murs, les pelouses parfois même les artères à défaut d’avoir trouvé un caniveau. Les plus grands abonnés à cette pratique sont les hommes même si quelques rares fois des femmes sont obligées de se mettre à l’aise en pleine air parfois malgré les regards de voyeurs indélicats.

7753576336_une-sanisette-dans-les-rues-de-parisTriste réalité que plusieurs personnes surprises en train d’uriner dans les rues d’Abidjan en plein jour tentent de justifier par le fait qu’il n’existe pas assez d’urinoir public. Cela est vrai. En effet pour une population de plus de 3 millions de personnes à Abidjan, le nombre de latrines publiques actuel est loin voire très loin de satisfaire les envies pressantes des abidjanais. De plus la propreté dans les WC publics existants laisse à désirer.
Même les toilettes qui sont logées dans les bureaux au sein des administrations publiques font peur aux usagers.

pisse

Les arbres, les fleurs sont arrosés par l’urine, ceci est du à l’inconscience ? Quel est le véritable problème ?

Pourquoi jusqu’aujourd’hui le nombre de Toilette public ne vaut même pas 5 ? Pensez-vous que la solution serait de leur rafraichir la mémoire ? Où que l’Etat construit des panneaux et toilettes publics?

Quels sont les solutions que l’Etat peut apporter ? Nous on s’emmerde à lancer des bouteilles en verre sur tous ceux qui viennent pisser devant notre porte.

Vous qui parlez de « Lutte contre les maladies » tel que le Palu, Sida, Grippe A, Fièvre Tiphoide, Cancer … commencer par vous plaindre au près des mairies si vous voulez vraiment lutter contre tout sa…

.

.

Insalubrité : Les dépôts sauvages refont surface

actu_1330495611

Certaines personnes continuent de jeter les ordures ménagères dans les caniveaux qu’elles considèrent comme des poubelles. Ceux-ci constituent des nids de moustiques, et donc des foyers de paludisme. Il convient donc de curer les caniveaux pour voir Abidjan définitivement propre. Et surtout d’enlever les ordures déposées tout juste aux abords des caniveaux pour qu’à la première pluie, celles-ci n’y retournent pas. En tout cas, si l’on ne veut pas avoir beaucoup de malades, il faut se pencher sur le cas de ces dépôts sauvages.
L’Etat fait de son mieux mais pourquoi le peuple ne comprend pas ?

Interdiction de fumer dans les lieux publics

arton143

L’état se resserre autour des fumeurs. «Si un policier surprend quelqu’un en train de fumer dans un espace public, il peut lui donner une amende. C’est un peu comme l’excès de vitesse». Ces mots de Dr Yessoh Aka Michel, directeur intérimaire du Programme national de lutte contre le tabagisme, donnent le ton. Si M. Yessoh est si confiant, c’est parce que le texte d’interdiction de fumer dans les espaces publics a été transformé en acte par un décret présidentiel, il y a quelques jours. L’information est passée au sein des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Dr Yessoh Aka Michel note que des militaires véreux s’adonnent déjà à cœur joie au racket. «Nous recevons des plaintes de témoins qui affirment qu’ils ont été rackettés parce qu’ils fumaient dans des lieux publics», informe-t-il. Une pratique qu’il faudra surveiller dans le plan de répression. Normalement, dit-il, la police devrait recevoir des avis de contraventions à distribuer aux fautifs. Même si l’amen­de de 15.000 à 100.000 FCFA proposée par le gouvernement reste sujette à débats vu leur hausse. Toutefois, le Programme national de lutte contre le tabagisme a vite compris que la pratique sur le terrain n’est pas aussi aisée qu’il le pensait. «La vérité c’est que les gens n’ont pas encore compris. Nous n’avons pas eu l’occasion de leur expliquer ce que signifie l’interdiction de fumer dans les espaces publics», justifie Dr Yessoh Aka. Une tâche à laquelle va s’atteler la ministre de la Santé et de la lutte contre le Vih/Sida. N’Dri-Yoman Thérèse monte au créneau aujourd’hui pour étaler les grandes lignes de la bataille contre le tabagisme dans les espaces publics. Au cours d’une conférence de presse qu’elle animera, N’Dri-Yoman Thérèse tentera d’expliquer le bien-fondé de cette interdiction. Une campagne grand public est prévue, ainsi que des rencontres avec des tenanciers de bars et les acteurs du transport.

Publicités

Le concours du meilleur hacker du monde

Par défaut

hacker_cup-550x177

Le vendredi 20 janvier, Facebook lance le  Hacker Cup 2013 ou encore la coupe du monde du meilleur hacker destinée aux programmeurs.

Pour commencer il y aura des tours de qualifications en ligne qui se dérouleront instantanément partout dans le monde, puis suivrons trois autres étapes qui permettront aux 25 meilleurs de prendre part à la grande finale en Californie dans les tous nouveaux locaux de Facebook, à Menlo Park, en mars prochain.

A la clé pour le vainqueur, le titre de champion du monde des hackers et 5000 dollars et aussi l’occasion d’être remarquée par l’organisateur de la compétition.

Concernant la compétition, elle tourne autour de problèmes algorithmiques de plus en plus compliqués ou des problèmes liés à la programmation que les “hackers”  doivent de résoudre en moins de six minutes.

“Le hacking est au cœur de notre façon de développer sur Facebook”, écrit David Alves, ingénieur chez Facebook, sur la page de blog annonçant la compétition.

3 articles en 1 – Réseaux Sociaux des Ivoiriens – Failles GalaxyS1,S2,S3

Par défaut
Quels sont les réseaux sociaux préférés des Ivoiriens ?

Social NetworkTwitter, Facebook, Copains d’avant ou encore Google+, quel est la progression de la notoriété des réseaux sociaux ? Où sont présents les Ivoiriens et pourquoi ? Comment interagissent-ils avec les marques ?

 
 
 
 
 
 
 
 
 

    Failles Galaxy : Samsung déploie un correctif

1492786Le fabricant a commencé à déployer une mise à jour réglant de graves problèmes de sécurité affectant ses terminaux. Tous les modèles ne peuvent cependant pas en profiter, du moins pour l’instant. Le mois de décembre a mis à mal la sécurité des terminaux Samsung. D’abord, la publication d’une grave faille a compromis la sécurité de presque toute sa gamme phare Galaxy, mettant en danger notamment ses Galaxy SII ou SIII, et ses Galaxy Note I et II, ainsi que les terminaux équipés de processeurs Exynos. Ensuite, fin 2012, une nouvelle faille été découverte, rendant inutilisable des Galaxy SIII après six mois d’utilité.

Or, aujourd’hui, Samsung a commencé à déployer une mise à jour corrigeant ces deux failles. Le déploiement de ce correctif, appelé « I9300XXELLA », est pour le moment réservé aux Galaxy III et au Royaume-Uni, mais la mise à jour devrait être plus largement déployée très prochainement.

Comment les réseaux sociaux influencent les consommateurs?

Reseaux Sociaux

Désormais complémentaires, réseaux sociaux et télévision cohabitent, obligeant les annonceurs à revisiter leurs plans médias. Et si ces derniers investissent les réseaux sociaux tant en achat d’espace publicitaire que pour renforcer leur service client, qu’en est-il des usages et des attentes des internautes ? Comment la publicité sur les réseaux sociaux influence-t-elle l’acte d’achat et quels sont les produits les plus adaptés à ces médias ? Le point en chiffres avec le Social Media Report 2012 de Nielsen.

 
 
 

Microsoft fait du gros changement

Par défaut

FusionMicrosoft confirme la disparition de son logiciel de messagerie instantanée Windows Live Messenger (ex MSN Messenger) et la migration de l’ensemble de ses profils vers Skype.

« Nous allons retirer WLM au 1er trimestre 2013 dans tous les pays du monde » annonce Tony Bates, le Président de la division Skype chez Microsoft. Exception à la règle, la Chine sera le seul pays où WLM restera disponible.
Il faut dire que depuis que la firme de Redmond a acquis Skype, le rapprochement entre les deux solutions est de plus en plus visible. Ainsi, les utilisateurs de WLM qui souhaitent continuer à communiquer avec leurs contacts habituels sont invités à télécharger la dernière version de Skype (6.0) et à se connecter dessus avec leur identifiant Microsoft.
A l’avenir, Skype devrait permettre à ses utilisateurs de communiquer en messagerie instantanée sur l’ensemble des plateformes Microsoft, de WLM à Outlook.com.

Nous supposons donc que WLM ne fera plus parti de 2013.

La guerre des réseaux, le clash des photos

Par défaut

Profil

L’année 2012 a fini en beauté. Eastman Kodak, la société emblématique de l’ère argentique, placée en faillite, a cédé pour 525 millions dollars 1100 brevets, portant sur la capture, l’analyse ou le stockage de photos.

La bonne nouvelle, c’est que tout le monde a gagné.

Eastman Kodak serait sauvé. Et l’ensemble des prétendants qui se disputaient l’héritage pourrait exploiter les brevets. Il s’agit de 12 sociétés réunies en consortium. On compte les géants du web Google, Apple, Microsoft, Google, Facebook, Amazon, mais aussi RIM, Samsung ou HTC.

Ce passage de témoins est le symbole d’une nouvelle époque. La photo définitivement digitalisée mais complètement dématérialisée (on s’explique plus bas), s’est imposée comme la monnaie courante échangée massivement par les internautes dans les réseaux sociaux.

Les stats:

cellphone-activities

1. La publication et la partage photo, au centre des usages sociaux

Quelques chiffres assez étonnants pour s’en convaincre :

– 46% des internautes son des créateurs, en postant sur des réseaux sociaux des vidéos ou des photos qu’ils sont créés (Forrester)

– 41% repostent des vidéos ou photos que d’autres ont créées (curateurs) (Forrester)

– plus de 219 milliards de photos ont été postées sur Facebook (chiffres communiqués par le réseau le 14 septembre dernier lorsqu’il a franchi le seuil du milliard de membres, ce qui fait une moyenne de 219 photos par membres !)

– pour Thanksgiving, 10 millions de photos ont été échangées sur Instagram. Aux bonnes heures, c’étaient 200 images par seconde qui ont été prises et téléchargées.

– 82% des possesseurs de mobile utilisent leur appareil pour prendre des photos. C’est même le premier usage devant l’envoi de SMS et loin devant l’accès à internet – étude Pew internet

– la photo est enfin un phénomène très féminin puisqu’avec leurs smartphones, 77 % des femmes envoient et reçoivent des photos sur internet.

2. La photo, un enjeu dans la guerre des réseaux : Instagram et ses nouveaux concurrents

Pas étonnant, du coup, si parmi les dernières réussites fulgurantes du web on trouve Instagram.

Instagram, service fondé en 2010 par deux étudiants de Stanford Kevin Systrom et Michel Krieger, et longtemps accessible uniquement sur iPhone et Android comptait 30 millions de membres 18 mois plus tard et se revendait alors pour 720 millions de dollars à Facebook. Depuis son intégration au réseau social, Instagram a dépassé les 100 millions de membres.

L’ascension continue. D’après Distimo, Instagram dépasse Facebook en termes de téléchargement mobile sur les 10 plus gros pays.

Un rythme que connaît aussi Twitter, qui a d’ailleurs depuis quelques mois fait une place de choix à la publication et la consultation photo.

Au point qu’une bataille décisive se joue actuellement entre Twitter et Instagram.

Début décembre 2012, Instagram a en effet décidé de se retirer de Twitter. Ses dirigeants ont pris la décision de ne plus autoriser Twitter à afficher les photos d’instagram dans Twitter Card. Les photos doivent être vues dans Instagram a-t-il précisé.

Twitter n’a pas tardé à répliquer en mettant en place des filtres photos sur iOS et GooglePlay grâce à son partenaire Aviari (spécialiste de l’édition photo sur mobile). Twitter propose ainsi 8 filtres de photos dont « Vintage » et « Noir et Blanc ».

Twitter, principale menace pour Instagram ?

La publication photo est un tel enjeu pour les réseaux sociaux que Facebook, même après avoir acheté Instagram, a maintenu son service de photos.

Et bien entendu, Google n’a pas manqué de se doter d’un service Instagram like en acquérant Snapseed, qui permet désormais d’agrémenter de photos les flux Google+, achetant sa maison mère Nik Software, aussi éditrice de Color Efex Pro (filtres photo) et de Dfine (réduction de bruit photo). La route est longue pour Google : en septembre dernier, Snapseed comptait 30 000 utilisateurs quotidiens face aux 30 millions d’Instagram (données Appdata)

3. Partage photo : quel modèle ?

Un service de partage de photo seul a pourtant du mal à trouver son modèle économique. En témoignent les freins rencontrés par Instagram lorsqu’il a voulu monétiser les photos de ses membres.

C’est du côté des fabricants d’appareils mobiles qu’on aurait le mieux tiré parti de la photo comme source de revenus. Avec comme enjeu la qualité de capture, les options mais aussi la taille des écrans, qui tendent à s’agrandir. Un autre terrain où s’opposent les géants du net.

Digitalisation ne veut pas forcément dire dématérialisation.

Pour autant, le social média ou les devices sont depuis longtemps des marchés où Eastman Kodak n’a plus les moyens d’être un acteur de poids. La firme en revendant 1100 brevets va sortir d’une passe difficile.

Et va définitivement laisser le trop vaste marché grand public pour se concentrer sur les services aux entreprises.

A lire sur Viuz.com

Usages du mobile : la photo en premier

Twitter ne pourra plus afficher les photos d’Instagram

Réseaux sociaux : des profils très contrastés

Internet : plus d’appareils connectés que d’utilisateurs

Par défaut

Sommaire : Selon les données du cabinet d’études NPD Group, 425 millions appareils connectés à Internet se trouvent dans les foyers américains, pour une population de 315 millions d’habitants. Un chiffre en pleine croissance, poussé par les mobiles, les tablettes, la télévision connectée et les consoles de jeux vidéo.

Entre ordinateurs, smartphones, tablettes et autres gadgets, le nombre de connexions internet atteint désormais des sommets. D’après un rapport du NPD Group, les foyers américains comptent 425 millions d’appareils connectés à la toile, pour une population d’environ 315 millions d’habitants. Sans grande surprise, l’ordinateur reste le périphérique numéro un à être relié au web, mais la tendance est à la baisse. La « concurrence » est bien là !

D’une part, ce bon vieil ordi faiblit face aux tablettes et smartphones. De l’autre, les téléviseurs connectés, les lecteurs Blu-Ray, les consoles de jeux vidéos gagnent de plus en plus de terrain. 

undefined

 

Source : The NPD Group/Connected Intelligence, Connected Home Report

Projections

Pour l’année 2013, un pas de plus vers le partage d’écran est attendu. L’étude précise qu’aujourd’hui le nombre d’utilisateurs de smartphones est estimé à 133 millions. Les tablettes ne représentent quant à elles que 31,8 millions d’écrans. Dans un tel environnement, les appareils devraient alors pouvoir converger pour aller plus loin que ce qu’offre aujourd’hui un « simple » téléviseur.

En observant les chiffres, on remarque avec surprise que les jeux vidéos suivent également le mouvement. Ils occupent la troisième marche du podium. Parmi les 425 millions d’appareils connectés, 39 millions sont des consoles.

La hausse du nombre périphériques mobiles n’est pas surprenante. D’une année à l’autre de nouveaux records devraient être battus. D’après les prévisions du cabinet d’études Forrester, en 2016, plus de 205 millions d’américains auront un smartphone et 113 millions possèderont une tablette.

Après le drame, l’Etat fait de nouvelles surprises

Par défaut

Journal (Large)

Après le drame du Plateau (61morts, 48blessés) « Article ICI« , l’Etat Ivoirien annonce de nouvelles surprises au peuple.

Carburant, Pain

Ses prix qui sautent, les chauffeurs de Taxi, Gbaka, Wôrô-Wôrô en colère et même les personnels

Un taxi me confirme que en décembre, le carburant pour 30.000 F et ta un FULL

Dans les colonnes du quotidien d’Etat Fraternité Matin, le gouvernement explique l’augmentation du prix du gaz et de l’essence super.

Notre Voie qualifie cette augmentation des prix du carburant et du gaz de ‘’cadeau empoisonné » du président Alassane Ouattara. Pour ce journal officiel du Front populaire ivoirien (FPI), le président Ouattara avait pourtant promis de tout réduire.

Les consommateurs grognent, renchérit le Jour Plus.‘’Essence et gaz butane, les prix ont augmenté », écrit Soir Info quand l’Inter note que les consommateurs sont en ‘’colère ».

‘’Ouattara augmente le prix du carburant », accuse le Temps qui souligne les grandes ‘’contradictions » de ‘’docteur solution ».

Le super passe de 774 à 792 fcfa le litre, rappelle l’Intelligent d’Abidjan là où Nord Sud Quotidien constate une ‘’surprise et une colère » des usagers après cette flambé des prix.

Depuis la venue du 01 Janvier 2013, la Côte d’Ivoire est endeuillé « Une bouscule qui fait 61morts, une pirogue qui chavire et fait environ 6morts, un gbaka qui se renverse et fait environ 4morts et ensuite augmentation des prix de gaz butane et carburant et même le Pain. »

Pourquoi le « Pain » ?

Ce matin comme d’habitude je déjeune « du Nescafé » et du Pain Français, je me rend à la  boulangerie très tôt pour avoir du Pain chaud, alors la vendeuse me sort que le pain est devenu 200F après l’augmentation des prix par l’Etat » mais cet augmentation reste a confirmer par les internautes.